La diversité comme facteur d’inclusion dans le sport : Stratégie et tactique

L’histoire récente et moins récente du monde du sport est parsemée de cas illustrant l’importance des identités, quel que soit leur forme et leur mode d’expression. Malheureusement, cette même histoire nous enseigne également que ces identités suscitent parfois des pratiques d’exclusion dont les effets se font ressentir chez les athlètes, les équipes et les organisations sportives. Le sport sous toutes ses formes suscite donc de nombreuses passions, positives et négatives. Qu’il s’agisse de sport amateur ou professionnel, de sports d’équipe ou individuels, le spectateur attentif y retrouvera un lieu d’appartenance et de revendication qui tend à prendre de plus en plus d’ampleur de nos jours.

Si la diversité est au cœur des préoccupations des organisations contemporaines, les organisations sportives n’échappent pas à cette tendance et peuvent même être à l’avant-garde de pratiques innovantes en la matière. Une meilleure compréhension des pratiques discriminantes est donc un passage obligé pour mieux les éliminer et les remplacer par des pratiques inclusives et bénéfiques pour tous et toutes. Ainsi, les personnes appelées à exercer des fonctions de gestion, même de manière ponctuelle comme pour les bénévoles par exemple, doivent se doter d’outils pouvant les aider dans leur compréhension de ces comportements discriminants et dans la recherche et la mise en place de solutions.

À partir des meilleures pratiques en vigueur, nous aborderons les spécificités des organisations sportives et leur capacité à jouer un rôle de premier plan dans la réduction de ces pratiques qui tendent à stigmatiser et à isoler des individus et des groupes sur la base de leur(s) identité(s). Des recettes parfaites n’existent pas. Mais tel un plan de match bien préparé, nous verrons comment lutter contre ces exclusions pour le mieux-être de ceux et celles qui pratiquent un sport et une activité physique.

Plus précisément, il sera question des éléments suivants :

  1. La diversité, de quoi parle-t-on?
  2. Mieux connaître son organisation
  3. Quels modèles d’inclusion pour les organisations sportives?
  4. La mise en place de pratiques innovantes : entre l’approche systémique et l’évolution des relations au quotidien
  5. Comment favoriser l’émulation des bonnes pratiques au sein d’écosystèmes sportifs?
Est-ce pour vous ?
  • Directeurs généraux.
  • Gestionnaires RH
  • Coordonnateurs de programmes sportifs.
  • Cadres intermédiaires et supérieurs.
  • Professionnels (entraineurs; préparateurs physiques; arbitres).
Détails :
  • Date : le mardi 16 novembre 2021
  • Duré : 3 heures – 9h à 12h
  • Tarif : 395$, 245$
  • Places disponibles : 25
  • Professeur : Sébastien Arcand, professeur titulaire au département de management et directeur associé au Pôle sports
Inscrivez-vous
Animé par : Sébastien Arcand, professeur titulaire au département de management

Sébastien Arcand est docteur en sociologie, professeur titulaire et directeur du département de management et directeur associé au Pôle sports de HEC Montréal. Il s’intéresse à la gestion de la diversité ethnoculturelle au sein des institutions et organisations ainsi qu’aux difficultés d’insertion socio-professionnelle des personnes issues de l’immigration. Il a mené des recherches sur les dimensions identitaires de l’entrepreneuriat et s’intéresse actuellement aux organisations sportives, leur professionnalisation et leurs pratiques inclusives et exclusives. Il est notamment directeur associé au Pôle sport de HEC Montréal. Il œuvre au sein du Club de soccer de St-Laurent à titre d’entraineur d’une équipe masculine de catégorie compétitive.