Plus que jamais, cette question se pose. Avec la pandémie de la COVID-19, le sport québécois, dans toutes ses composantes, a subi et continue de subir des répercussions exceptionnelles. Quels seront les défis d’avenir de notre industrie du sport? Auront-ils beaucoup changé suite à la pandémie? Comment les organisations devront-elles y faire face? Quelles sont les principales « clés » à avoir dans son trousseau pour mieux ouvrir les portes du futur? Un questionnement ambitieux auquel nous tenterons de répondre.
.
Cette formation webinaire offrira d’abord une réflexion globale sur le vaste sujet des enjeux contemporains du milieu sportif québécois, mais il offrira aussi des contenus stratégiques à mettre en place, des exemples concrets de réalisation de projet et des réflexes de gestion à développer. En plus de la présentation de l’enseignant, des petits ateliers d’échanges interactifs seront animés.
.
Plus spécifiquement, on y abordera les enjeux suivants :
  1. La professionnalisation des ressources humaines dans le sport;
  2. Le sous-financement des organisations sportives;
  3. L’amélioration des infrastructures sportives;
  4. Les principales menaces et les nouvelles réalités pour le sport.

Une belle occasion d’apprentissage et de partage, avec un praticien de 40 ans d’expérience dans le milieu, pour vous guider sur le chemin de l’avenir du sport.

Animé par : Richard Legendre
Richard Legendre

.
Richard Legendre est diplômé en récréologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières. C’est d’abord comme joueur de tennis qu’il s’est fait connaître. Il a été champion junior canadien en 1971 et joueur professionnel sur le circuit de l’ATP de 1974 à 1979.

Après plusieurs années comme entraîneur, notamment avec l’équipe de tennis Québec, il prend en 1988 la tête du bureau montréalais de Tennis Canada. C’est à ce titre qu’il entame la transformation du stade de baseball du parc Jarry en centre national de tennis.

De 2001 à 2007, Richard Legendre est député de la circonscription de Blainville, à l’Assemblée nationale. Pendant deux de ces années, il occupe aussi les fonctions de ministre, notamment à la Jeunesse, au Tourisme, au Loisir et au Sport. En 2007, il se joint à l’Impact de Montréal, comme vice-président exécutif du club de soccer et du Stade Saputo. Il prend sa retraite du milieu du sport en décembre 2018. Il devient la même année professeur associé à HEC Montréal, dans le cadre des programmes en management du sport.